atout coeur echo la force onésienne

Articles


Focus sur l’opposition aux autorisations de construire aux Évaux

2021-07-11

Lors de la manifestation organisée pour protester contre la signature de la convention le lundi 30 mai, le seul autre représentant du Conseil municipal onésien présent a été Ludovic Broyer, du PS. Comme les liens personnels ont été difficile à nouer cette année à cause de la COVID, je l’ai contacté afin d’aller boire un café. Quelques jours plus tard, lorsque les documents du conseil municipal du 22 juin ont été disponible, j’y ai découvert un projet de résolution (PR) proposé par l’UDC qui demandait à faire opposition à toute demande d’abattage d’arbres et d’autorisation de construire. C’est suite à ce PR, que je me suis dit qu’il fallait éventuellement le modifier pour aller plus loin. J’ai recontacté Ludovic qui m’a confirmé que nous étions sur la même longueur d’onde, mais qu’il fallait attendre leur caucus. En reprenant contact avec le PS, celui-ci proposait de faire un projet de délibération et d’y octroyer une somme, 25'000 francs, pour mandater une étude d’avocat pour faire opposition à tout demande d’autorisation de construire ou d’abattage d’arbres. C’est à ce moment-là qu’il a fallu contacter tous les partis afin d’obtenir l’unanimité. Chose faites le mardi 22 juin sous les applaudissements de l’hémicycle. Je suis énormément satisfait que nous ayons pu obtenir l’unanimité sur un sujet aussi important pour l’ensemble des Onésiens.


Sven RITTER
Conseiller municipal ECHO-Vert’libéraux




Retour sur le Conseil municipal du 22 juin 2021

2021-06-29

- Remise en état de l’ouvrage de rejet au Rhône
Étude et réalisation pour 54'000 CHF

Ces rénovations sont nécessaires, mais nous avons fortement protesté contre les tarifs des géomètres. Nous avons vraiment la sensation de nous faire arnaquer pour ces petits projets. Nous avons tout de même accepté ce projet avec réticence.

- Révision des Plan directeur communal et Plan dir. des chemins pour piétons
Étude de 90'000 CHF

Nous devons réviser nos plans directeurs d’ici à 2023 pour les mettre en conformité avec les nouveaux plans cantonaux. Nous avons déploré l’absence d’annexes comprenant les informations et les plans nécessaires pour comprendre ce projet et souhaitions qu’il soit ajourné. Cependant les autres partis ont décidé de l’accepter ainsi.

- Adaptation au salaire minimum des accueillantes familiales de jour (AFJ)
Crédit de 966'600 CHF

Ce projet met en conformité le salaire des AFJ avec la loi acceptée par les Genevois pour le salaire minimum. Nous sommes heureux pour ces personnes qui font un travail fatigant et qui étaient relativement sous-payées, même si elles bénéficiaient d’une plus grande liberté sur les horaires. Nous avons évidemment accepté ce projet.

- Rénovations des abribus et du Pont-du-Centenaire liées au problème des tags
Investissement de 87'000 CHF

Nous souhaitons qu’une réflexion globale soit faite pour régler les problèmes des tags avec des solutions plus durables. Nous avons refusé ce projet pour trouver une meilleure solution.

- Motion pour une commission pour étudier les problématiques de tags
Cette motion, acceptée et liée au point précédent, nous permettra d’étudier des solutions plus globales comme des abribus végétalisés, des vitres décorées en peinture semi-transparente et des œuvres artistiques qui devraient dissuader les déprédations, car nos beaux murs blancs et immaculés sont des invitations pour les taggeurs. Des projets sociaux pourraient également voir le jour pour créer un dialogue. Cette idée de projet global fait consensus entre les élus, c’est réjouissant et ces commissions sont prometteuses pour apporter une solution créative et pérenne.

- Renouvellement des arbres du trottoir du Bois-de-la-Chapelle
Investissement de 363'000 CHF

Les arbres sont vieillissants, malades et secs. Les fosses pour les racines sont bien trop étroites pour les racines. Ce projet permettra de mettre des espèces plus adaptées au climat futur et aux racines d’avoir plus de places, il améliorera également la perméabilité des sols.
Nous avons souhaité voir si ce projet ne pouvait pas être réalisé conjointement avec les travaux de réfection de la route et les projets de mobilité douce, mais le Conseil administratif a conclu que ça n’était pas cohérent. Nous avons donc accepté ce projet.

- Droit de préemption de la Ville d’Onex, parcelle n°205
Investissement de 1'367'000 CHF

Il s’agissait de racheter la parcelle n°205 qui fera partie du PLQ Pré-Longet/Les Mouilles. Une fois de plus, l’exposé était lacunaire, il n’y était fait aucune mention de l’urgence de se décider le soir-même. Pour notre groupe ECHO-Vert’libéraux, il est difficilement concevable de voter un tel investissement sans pouvoir l’étudier en détails, mais ça ne semblait poser AUCUN problème aux Verts, MCG et Socialistes. Nous avons donc posé un maximum de question en séance plénière pour obtenir plus de détails. Il semblerait que le Conseil administratif y fera des logements, un pôle santé et garderait des espaces pour petits commerçants, mais rien n’est décidé. Cela nous paraît si déconcertant d’investir sans projet concret que nous avons préféré nous abstenir. Le projet a été accepté à une large majorité.

- Approbation des comptes et du rapport de gestion 2020 de la FIVO
Les comptes ont été approuvés. Sans commentaire, le résultat n’est pas significatif dû à la COVID.

- Acquisition de deux véhicules communaux et de deux systèmes de pesage embarqués
Investissement de 355'000 CHF

Nous souhaitions, comme chaque année, aller étudier les remplacements de véhicules en commission et avions demandé il y a plusieurs années d’y avoir un véritable choix de variantes pour se décider. Un Vert a décidé que ces commissions étaient inutiles car, selon lui, on finit toujours par accepter toujours le projet tel quel. Il a convaincu son parti, les Socialistes et le MCG d’accepter ce projet sans question.
Cette décision est ridicule et le constat est factuellement faux. Lors de la précédente législature, il nous est arrivé de refuser un véhicule ou d’ajourner un remplacement, considérant que le véhicule présenté n’était pas tout à fait en fin de vie. Économiser des jetons de présence en ne faisant pas 1h de commission à 9 personne ? Les questions posées en conséquence ont rallongé la séance pleinière des 31 élus. Quelle cohérence… J’ai personnellement préféré m’abstenir, le projet a été accepté.

- Motion pour un enclos à chien dans la prairie des Racettes
Le projet du MCG a été amendé par les Socialistes pour agrandir la zone de recherche d’un bon emplacement pour enclos à chien. Le projet amendé a été accepté.

- Motion pour un nom pour chaque arbre, parrainages de privés et d’entreprises
Nous avons trouvé cette motion absurde sur son principe. Nous avons voté non, car permettre à des entreprises de faire de la pub en achetant des arbres nous paraît parfaitement ridicule, mais elle a été votée par une large majorité du Conseil municipal qui vraisemblablement fait n’importe quoi.

- Motion pour des politiques d’achats responsables sur la commune
Cette motion part d’une bonne intention, mais nous paraît malheureusement inutile. Les points demandés par le projet sont selon nous soit de la compétence de l’état, soit sous la responsabilité unique du Conseil administratif, soit sans portée concrète. Le projet a tout de même été accepté, ce qui n’est pas fondamentalement une mauvaise chose, mais n’aura probablement aucun impact.

- Résolution pour des dispositions en faveur de la biodiversité, notamment sur les terrains privés
Ce projet était assez complexe à saisir, il concerne l’influence de la commune dans l’évolution des terrains privés en rapport avec la biodiversité. Les défendeurs des propriétaires y voient une intrusion dans la vie privée des citoyens et d’autres une opportunité d’avoir plus d’impact sur la biodiversité pour la commune. Nous n’étions pas très favorables à ce projet qui a été accepté. L’impact devrait cependant rester assez faible.

- Projet de délibération pour sauver le Parc des Évaux
Crédit complémentaire de 25'000 CHF

Ce projet, accepté à l’unanimité, émane de l’ensemble des groupes du Conseil municipal pour empêcher la venue de l’Académie du Servette FC (ASFC) au Parc des Évaux. Nous pourrons ainsi défendre au mieux les usagers, les Onésiens et les riverains. Il impose au Conseil administratif de mandater une étude d’avocats pour prévoir un recours judiciaire aux autorisations de construire et s’oppose à l’abattage d’arbres. Les impacts négatifs de la venue de l’ASFC sont : une perte de liberté d’utilisation, l’écologie, le trafic routier, la sécurité des jeunes riverains et les nuisances sonores.

- Résolution pour une communication claire de la potentielle installation de l’ASFC aux Évaux
Cette résolution qui demande une communication efficace en cas de venue de l’ASFC aux Évaux a été ajournée pour être reproposée dans le cas où les autorisations de construire seraient accordées.


David MOSCHELLA
Conseiller municipal et secrétaire de l’ECHO





Focus sur une année de présidence du Conseil municipal

2021-06-20

Mardi 18 mai 2021, j’ai eu l’honneur d’être élue à la Présidence du Conseil Municipal. Durant cette année de présidence, je souhaite mettre l’accent plus particulièrement sur deux sujets pour le bien de toutes les Onésiennes et de tous les Onésiens.

En premier lieu il s’agit de l’Accueil Familial de Jour (AFJ). Depuis plusieurs années déjà, je défends au sein de la commission sociale ce mode de garde qui permet au parent désireux de rester au foyer d’avoir un salaire bien à lui/elle. De plus l’AFJ est beaucoup moins onéreux que le coût d’un enfant en crèche ; le contribuable onésien s’y retrouve donc doublement. Le dernier point très positif de ce mode de garde est de permettre au parent au foyer de ne plus dépendre financièrement de son conjoint.

En deuxième lieu je souhaite mettre en lumière le projet de prolongement du RER genevois (Léman express). Peut-être avez-vous vu dans les journaux les plans projetés. Une fois de plus Onex est la grande oubliée !! La ligne va contourner notre commune. Onex étant parmi les plus grandes communes en termes d’habitants du canton, je considère cet oubli comme inacceptable. Il est temps que nous fassions entendre notre voix auprès du canton.


Nathalie KELLER
Présidente du Conseil municipal et présidente de l’ECHO